Article

battles de the voice afrique the muusique

Top 10 des Battles de The Voice Afrique

1325 views

Après les auditions à l’aveugle, le ring des battles fut installé sur le plateau de The Voice Afrique Francophone. Les candidats sauvés lors des auditions, se sont battus pour continuer l’aventure et passer aux knockouts (la dernière ligne droite avant les shows en direct). Ce fut des soirées au cours desquelles plusieurs se sont dévoilés. Nous avons sélectionné pour vous, les 10 meilleures battles de The Voice Afrique (selon The Muusique).

Le Top 10 des Battles de The Voice Afrique

 

1. Besame Mucho – Parfait Ekani Vs Jean Eudes


Le choc donné au premier visionnage de cette battle vaut bien la première place. On assiste à une reprise magistrale de Besame Mucho du célèbre Ténor italien Andrea Boccelli. Cette chanson est un choix parfait et très confortable pour Parfait et Jean Eudes. En effet, tous deux s’inscrivent dans ce registre classique. Parfait Ekani est celui qui nous a le plus séduit avec ses notes aiguës et sa technique presque parfaite.  Il a aussi volé le cœur de Charlotte Dipanda qui l’a choisi pour la suite de l’aventure.

2. Be Good – Raphen Vs Yannick Gnali


Pour cette battle, Charlotte a choisi d’opposer deux hommes très complémentaires sur Be Good de Gregory Porter. L’un, Raphen avec la sensibilité et l’autre, Yannick avec la performance. Les deux ont donné un show qui restera, sans doutes, dans les anales de l’émission. On a été séduit par la voix et la sensibilité de Raphen qui sont parfaites pour cette chanson. Sa voix valse parfaitement au son des instruments comme si la chanson avait été faite sur mesure pour lui. On a aussi été séduit par l’agilité et la musicalité de Yannick qui a exécuté des acrobaties vocales qui n’ont pas laissé Singuila indifférent. Les deux méritaient amplement de continuer l’aventure.

3. Folon – Flame Vs Brake


Un peu comme Be Good, l’intention dans cette battle est différente chez les deux candidats. Si Brake opte pour la performance, la puissance et met en valeur sa large tessiture vocale, Flame quant à lui opte pour la simplicité, la douceur et la subtilité. Mais là où les deux se rejoignent, c’est bien sûr dans l’émotion. On a qu’une seule envie: fermer les yeux, et se laisser porter par les voix de Brake et Flame qui fusionnent si bien. Salif Kéita ne doit pas rater ça.

4. Uptown Funk – Bidi Vs P James


C’est la battle la plus explosive de la saison. Bruno Mars peut être fier de P James et Bidi qui ont mis le feu à la scène sur Uptown Funk. Non, ce n’était pas une battle, mais deux amis qui se retrouvaient sur scène pour s’amuser en faisant de la musique. On oublie la compétition et on danse avec eux. Tout comme Charlotte, on a préféré la voix claire de P James qui semblait plus à l’aise avec l’anglais.

5. Natural Woman – Verushka Vs Shayden


Après l’audition explosive de Vérushka, nous l’attendions au tournant. Mais on est encore plus heureux de constaté que le potentiel et le talent monstre est bien là. Sur Natural Woman de Aretha Franklin, elle montre qu’elle est aussi capable d’apporter de la douceur; même si sa rage a fini par prendre le dessus. Face à elle se tenait Shayden, une candidate à la voix douce et suave qui avait effectué une performance remplie d’émotions lors de son audition. Avec elle, on a droit à de la douceur, à la sensualité et quelques notes bleues. Si Vérushka remporte cette battle haut les mains, Shayden quant à elle se fait voler par un Lokua Kanza séduit par la sensibilité de la jeune artiste.

6. Sous Le Vent – Yi-Bai Vs Malgic


Avec cette battle, on découvre un peu plus Yi-Bai. Sa performance est nettement meilleure que son audition à l’aveugle. Et même, selon certains internautes, elle a le plus respecté la chanson en apportant toute la douceur que celle-ci requiert. Face à elle, on a Malgic, l’un des favoris de l’émission depuis sa fracassante audition. On est encore plus séduit par sa voix et on se dit qu’il ira sans doutes loin dans l’aventure. C’est d’ailleurs lui que A’salfo a décidé de sauver.

7. Man Down – Lesline Vs Elsa


Sans le vouloir, Charlotte Dipanda a lancé la troisième guerre mondiale. Les « camers » sont fâchés mais il faut le rappeler, c’est un jeu. Et si on veut du show, faut bien que les titans s’affrontent. Sur Man Down de Rihanna se sont affrontées Elsa et Lesline; deux filles qui avaient fait retourner les quatre coaches de l’émission aux auditions à l’aveugle. Lesline nous a littéralement transporté aux îles caribéennes avec la même fougue que son audition à l’aveugle. Elsa quant à elle, nous a invité chez elle, dans son monde. Les dix secondes de 2:00 à 2:10, on a la chaire de poule. Et on se demande : mais comment elle fait pour mettre de l’émotion sur une telle chanson ? Elsa ne sera malheureusement pas volée par un autre coach mais on aurait adoré la voir nous chanter une ballade remplie d’émotion dans la suite de l’émission.

8. Master Blaster – Idia Vs Frédérique Ottou


C’est sur du Stevie Wonder que Idia Fofana et Frédérique Ottou se sont battues. Lokua, tout comme nous, a préféré la singularité de Idia à la voix de diva de Frédérique. Les deux candidates se sont éclatées et nous ont donné envie de danser. On se rappelle, cette chanson avait été magistralement reprise par Beyoncé et Ed Sheeran à un show hommage à Stevie Wonder.

9. Vulindlela – Daniela Vs Tina


A’salfo peut être fier de Daniela et Tina qui on rendu un vivant hommage à Brenda Fassie sur Vulindlela. Les deux candidates se battent, donnent tous et occupent la scène comme des pros. Si Tina est la boule d’énergie de la battle, il y a un bien truc qui dérange. S’il n’y avait pas eu ce tic agaçant (ses « ah » à la fin de chaque phrase) et cette manie de mâchouiller les mots, ça aurait été elle la gagnante. Mais sur ce coup, on opte pour la singularité de Daniela, le choix d’A’salfo. Ça reste l’une des meilleures battles de The Voice Afrique I.

10. Ye Te Oh – Leflo Vs Laetitia Lokwa


Si Singuila n’a pu empêcher ses larmes, c’est parce que Leflo et Laetitia Lokwa ont rendu un fervent hommage à Papa Wemba avec cette chanson. On est plus séduit par Lefo qui, pourtant ivoirien, nous a interprété Ye Te Oh comme s’il avait toujours vécu au Congo. Il est sauvé par Lokua Kanza et Laetitia volée par A’salfo.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire