Article

Emmanuel P. Djob – Get On Board

665 views

Get On Board (qui veut dire tous à bord en français) est le dernier album de Emmanuel Pi Djob, sorti le 25 Janvier 2016. The Muusique a eu la chance de l’avoir (en plus dédicacé hihi) après un petit concert acoustique dans un coin d’Abidjan (les détails ici).

get on board, Emmanuel Djob - The Muusique
Emmanuel Pi Djob, Pochette de GET ON BOARD

Je suis monté à bord du véhicule de Emmanuel Pi Djob. Il ressemble plus à une Cadillac des années 50 dans laquelle on aurait envie de faire le tour du monde en un jour.Les cheveux au vent, passer le temps à vociférer les chants de l’artiste comme si c’était nos derniers instants. Vous l’aurez compris (enfin j’espère) que l’album d’Emmanuel Pi Djob est une œuvre très Old Soul, Blues et Rock qui nous rappelle les années de succès de Motown. Bon, c’est vrai que tous connaissons déjà son univers très Blues et Gospel pour l’avoir vu sur The Voice France 2. On est encore plus heureux car cette audience et cette aventure très médiatique ne l’a pas éloigné de cet univers qui lui va aussi bien.

C’est vrai qu’à la première écoute j’ai eu un peu de mal. Mais par expérience, j’ai pu savoir que certains albums doivent se déguster dans le temps (et les vrais mélomanes doivent le savoir). Et c’est parfaitement le cas de Get On Board (surtout pour des jeunes oreilles qui ont la vingtaine comme les miennes).

Avec Gimme Some More, Emmanuel ouvre le bal. Et oui; un vrai bal (ou une « boom » comme ils disaient à l’époque) avec un rythme up tempo très Blues et Rock qui rappelle les hits de Ray Charles, de Otis Redding ou de B.B King. Des hits qui ont fait dansé les races. Get On Board et Nobody Wants to Die sont dans la même veine. On est encore plus séduit par le chœur qui fait du bon boulot (à l’ancienne) et réponds aussi énergiquement aux chants d’Emmanuel Djob.

On apprécie aussi les ballades de l’album; surtout la finesse avec laquelle il dépose sa voix rauque sur Love Without Words et When There’s No More Love. Par contre, sur Look Into Your Eyes et C’est Mon Droit on a un peu de mal avec cette écorchure. A mon humble avis, ça aurait été meilleur si Look Into Your Eyes commençait avec la même finesse que sur Love Without Words. Il faut l’avouer, ce genre de voix n’est pas toujours facile à écouter sur certaines chansons (peut-être une simple question de goût). Mais toutes restent de belles chansons avec de belles mélodies.

Georgia On My Mind est, sans aucun doute, la ballade la plus susceptible de vous faire couler une petite larme. Et oui, elle est différente de ce qu’on a entendu à The Voice : l’interprétation est plus douce; comme une caresse à l’oreille faite par une main de bébé. Et les mimes du classique Gospel Amazing Grace font monter l’émotion au plus haut sommet. C’est une chanson à déguster en fermant simplement les yeux.

L’un de mes coup de cœurs de l’album c’est Sons of Lilith, Daughters Of Kham. C’est une composition de Emmanuel Djob chantée avec un chœur gospel qui sonne aussi bien qu’un classique gospel INDEMODABLE. J’ai aussi eu un coup de cœur pour La Même Lumière, une chanson très reggae et un hymne pour toutes les femmes qui « par-delà des milliers de frontières qui nous divisent » brillent de la même lumière ; et pour Mes Tissages, une chanson Afro Soul qui ferait bien sourire Fela Kuti.

C’est d’ailleurs Mes Tissages mon plus gros coup de cœur. Une chanson dont le genre et le thème font la paire. Emmanuel chante son métissage sur ce genre métisse qu’est l’Afro Soul mélangeant Soul et couleurs africaines. C’est aussi un titre assez original dont le tempo s’accélère graduellement pour donner une chaleur sans pareille. Je suis encore plus conquis par ses notes avec ce lourd vibrato qui ne cesse de m’impressionner (comme celle entonnée dans Georgia On My Mind lors de l’audition à l’aveugle de The Voice France qui l’a fait entrer dans une transe bizarre).

Get On Board est un album parfait pour avoir du peps* chaque matin ou à écouter en voiture. Alors on monte à bord ?

Tracklist :

1 – Gimme Some More [3:22]
2 – Look into My Eyes [3:58]
3 – Get on Board [3:11]
4 – Sons’s of Lilith [3:50]
5 – C’est mon droit [3:05]
6- La même lumière [3:21]
7 – Mes tissages [3:55]
8 – Georgia on My Mind [3:55]
9 – Love Without Words [3:52]
10 – Nobody Wants to Die [4:51]
11 – When There’s No More Love [3:43]

Nos Coups de coeur

Sons’s of Lilith [3:50]
La même lumière [3:21]
Mes tissages [3:55]
Georgia on My Mind [3:55]
Love Without Words [3:52]

Vous pourrez écouter l’album ici

Du peps* = de l’énergie

Commentaires (10)

  1. Bel article ! Intéressant aussi de voir comment "de jeunes oreilles" perçoivent cette musique et cette voix.

  2. Sons of Lilith, Daughters Of Kham….Il l'interprète avec tant de sens dans sa voix qu'elle est pour moi aussi un de mes coups de coeur , le plus gros je pense …. Elles sont toutes profondes cependant ! Emmanuel Djob est un artiste, un chanteur mais avant tout ''un Humain'' engagé , respectueux et débordant d'affection envers les personnes qui croisent sa route . Sa connaissance je l'ai faite devant mon écran, ensuite en "réel" lors d'un stage un concert puis un deuxième concert où j'étais parmi une tonne de choristes…Plus tard , ce sera à Barcelone en juin ….Emmanuel est un remède …Un médicament que l'on peut prendre lorsque une peine ou un mal surgi sans risquer une overdose mais aussi lorsque l'on va bien …Je ne suis pas une littéraire …Les formulations de phrases n'ont jamais été mon fort …J'ai toujours préféré le langage du coeur , celui qui traverse les écrits …

    1. Oui, j'ai eu la chance d'écouter la chanson à son showcase à Abidjan et c'était mon coup de cœur de la soirée. Concernant l'artiste c'est vrai que c'est qqun qui prône le partage et il est d'une simplicité sans pareil. Je l'ai rencontré deux fois (et je fus surpris qu'il me reconnaisse la deuxième fois), j'ai un petit regret de n'avoir pas pu bien discuter avec lui (il avait l'air tellement fatigué après le showcase).

  3. Tout est à prendre dans cette douche musicale!!! un message par chanson, tout en cohérence d'un bout à l'autre du voyage qu'Emmanuel Pi Djob nous invite à faire avec lui. Un album qui fait du bien, des chansons qui nous accompagnent ensuite comme des amies: des amies qui nous invitent à la fête de tout notre corps, des amies qui nous réveillent de nos aveuglements et nous humanisent un peu plus, des amies qui nous consolent et nous bercent, des amies qui nous revoient vers le meilleur de nous-même et nous invitent à partager ce meilleur avec simplicité! des amies-sœurs…

    1. Oui ! tu l'as dit ! c'est un album qui fait du bien ! Tu l'écoutes le matin et tu es au top !

  4. Bel article d'un connaisseur attentif… La Cadillac est passée au scanner 😉
    J'ai attendu tellement longtemps après cet album que dès la première écoute, j'ai été conquise… et je ne m'en lasse pas…C'est ma dose de vitamines tous les matins! Mon premier coup de coeur, peut-être parce qu'il est en français, peut-être parce que j'accroche au reggae, surtout parce que les paroles sont superbes et que l'interprétation si juste d'Emmanuel me touche, c'est "La même lumière". Mais d'autres petit à petit sont apparus! "C'est mon droit", une si belle sensibilité pour un tel thème, elle est incroyable cette chanson… "Mes tissages" pour son rythme, son énergie et ses paroles subtiles, "Look into my eyes", musicalement j'accroche fort et le thème est beau… Toutes en fait! Oui c'est vrai Emmanuel Pi a une voix particulière, de diamant brut mais avec sa si grande sensibilité,il la module de tant de façons différentes qu'elle convient à chacune des chansons quel que soit son style. Il y a toujours une des chansons de l'album qui correspond à notre état d'esprit… Un très très bel album, très abouti… Le reflet d'un artiste accompli et d'un homme de coeur…

    1. Oui, l'album est très abouti, les arrangements sont top ! La même lumière est aussi un de mes coup de cœurs ! Ce qui plait le plus c'est qu'on entend sa sincérité et sa générosité.
      Il n'en fait pas des caisses mais ça reste de belles performances ! Et oui il a une voix très spéciale, et j'adore quand il monte en octave avec ce vibrato magique (ca me tue) !

  5. Salut. Je crois qu’il a fait un bon travail à travers cet album. J’ai pu écouter quelques-unes de ses chansons. C’est très bien réalisé !

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire