Article

chanteuse ivoirienne Josey

Où sont passés les « VRAIS » chanteurs ivoiriens ?

2956 views

De nos jours, lorsqu’on demande aux ivoiriens de citer le nom d’une chanteuse populaire ivoirienne à voix, le verdict est sans appel. Il n’y a que deux noms sur la liste : Josey et Dobet Gnahoré (elle encore, ne figure que sur la liste des puristes). Lorsqu’on demande aux ivoiriens de citer le nom d’un chanteur à voix ivoirien, là encore, le verdict est sans appel. Il n’y a que Meiway et d’autres « vieux » (excusez-moi du terme) noms sur la liste. On a envie de se demander : où sont passés nos chanteurs et chanteuses à voix ?

La belle époque

Comme on le dit souvent, avant que l’industrie de la musique ne soit plus axée sur le divertissement, le talent vocal était un élément qui comptait beaucoup. Concernant la Côte d’Ivoire, on se rappelle encore de nos célèbres chanteuses : Aïcha Koné, Nayanka Bell, Ruth Tondey, Joelle C, Kandice… ; ou chanteurs : Bailly Spinto, Meiway, Gadji Celi… qui savaient donner de la voix.


Ces chanteurs et chanteuses ont, pour la plupart, exercé dans le domaine musical avant de faire carrière. Ils étaient, pour la plupart, des choristes ou des musiciens/chanteurs amateurs qui ont fini par être découverts par des émissions musicales.

Les émissions musicales ivoiriennes et la découverte de talents

On se rappelle de ce que l’émission Podium* a été pour Meiway ; l’orchestre de la RTI pour Nayanka Bell ou Chantal Taïba ; l’émission Star Karaoké pour Nehmy ou Matitia. C’était à ce genre d’émissions et de programmes que le talent vocal était révélé. La télévision ivoirienne jouait un rôle majeur dans la découverte de talent.

D’abord, ce fut « adieu Podium ».

« Nous sommes en sous-effectif et nous ne pouvons pas produire quatre grandes émissions pendant ces vacances. Ensuite, nous ne voulons pas perturber la rentrée universitaire fixée au 3 septembre. » expliquait en 2012, Touré Sanga, Directeur des programmes à cette période.

Puis, ce fut au tour de Star Karaoké qui est devenu Star Live, puis est devenu… « rien du tout ». Concernant cette émission, la RTI a voulu la développer en la transformant en une sorte de Star Academy à l’ivoirienne. Tout le concept a été tant critiqué qu’apprécié. Mais il a lui aussi fini par s’éteindre.

La suppression de ces émissions a fait beaucoup mal aux talents qui attendaient d’être découverts, mais aussi aux affamés de découvertes qui attendaient d’être rassasiés. Cependant, l’on reste conscient de la difficulté qu’a connu le gouvernement et la télévision ivoirienne après la crise post-électorale en 2011. De plus, il n’y a pas que cela qui a littéralement fait fuir nos vocalistes. Il y a aussi le coupé décalé.

L’avènement du coupé décalé et le repli de nos chanteurs à voix

Le coupé décalé est un genre musical ivoirien qui a fait beaucoup de bien à la culture et aux populations ivoiriennes ; mais aussi un peu de mal aux artistes qui voulaient briller par leur voix. En fait, sous Douk Saga, les autres genres de variété pouvaient encore souffler. Mais c’est devenu un peu compliqué sous Arafat DJ. La donne a complètement changé.

En effet, ce nouveau style de Coupé décalé, très dansant, riche tant en charabia qu’en jeux de batteries aiguisés, pauvre en messages conscients ou riche en messages joyeux, a affecté le marché musical ivoirien. Les chanteurs à voix se sont repliés, car l’industrie voulait plus de divertissement et eux voulaient donner plus de voix.

On n’avait plus de chanteurs mais des DJ. Ceux-ci vociféraient des onomatopées incompréhensibles ; rien de bien mélodieux. Quant aux chanteuses, il leur suffisait d’avoir des DJ pour « ambiancer » tandis qu’elles se contentaient de se trémousser et citer le nom de leurs sponsors.

Nos bons vieux chanteurs prennent de l’âge, et la relève doit être assurée. Mais tout ceci empêche certains talents de briller et d’être révélés. Car pour eux, faire de la musique actuellement et la vendre reviendrait à faire du coupé décalé. Ce qui est, en quelque sorte, contre leurs principes.

D’une autre part, si on veut garder l’esprit ouvert, on peut dire que certains talents montrent un manque de témérité ; refoulant avec hargne le coupé décalé alors qu’on pourrait avoir ça :

Cette vidéo montre bien qu’on peut aussi donner de la voix aux rythmes endiablés du coupé décalé. Comme on le voit, Waje, chanteuse nigériane, donne de la voix sur du coupé décalé. De plus, malgré ce genre, certains ont pu faire montre de leur talent pour la chanson. Je pense à DJ Mix, à Bebi Philippe

Où se cachent les talents vocaux de la nouvelle génération? Des noms à retenir ?

Les chanteurs à voix de notre génération, on les trouve rarement à la télé ou du moins pas encore. On les retrouve à des petits événements comme les soirées live à l’Acoustique, au Pam’s, au « If You Got Soul » du Bao Café ou les Open Mic de Hollywood Boulevard.

Le festival Lili Women de Shayden a permis de mettre de la lumière sur des chanteuses talentueuses comme : Mac Mel, Nadia Gbatey, Sara Liz, Liyah...

The Voice Afrique Francophone est aussi tombé à pic car on a pu découvrir un peu mieux des talents comme Stéphane Zabavy, Raphen ou encore Yannick Gnali.

Pour finir, il faut dire que les talents vocaux, il y en a des tonnes en Côte d’Ivoire. Je pense que l’Ivoirien, lui aussi, devrait réapprendre à apprécier les belles et grandes voix pour donner plus de motivation à celles-ci de sortir. Rappelons-nous qu’un artiste n’est rien sans public !

Alors si vous connaissez des grandes voix, dites-nous, nous essaierons de mettre un peu plus de lumières sur elles. De plus, votre avis compte, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour qu’on en parle !

Podium* = concours d’orchestre diffusé sur la RadioTélévision Ivoirienne RTI

Commentaires (3)

  1. J’aime beaucoup cet article en particulier. Il dit tout haut ce que beaucoup pense tout bas. La majorité des passionnés d’art semblent avoir peurs de leurs talents ou sont catégoriques ou n’osent ou sont facilement influençables. Bref ! Je pense que nous, fans, auditeurs, téléspectateurs attendons d’eux tout ce qu’ils pensent qu’ont réfutent. So so, peut-être que ce site pourrait les aider avec une belle rubrique carrément… Mon avis

  2. Tant que la mode sera au coupé décalé et au zouglou, les « vrais chanteurs » qui se feront remarquer seront des chanteurs de coupé décalé et de zouglou ! C’est simple comme bonjour.

    Il suffirait de renverser les tendances et de repartir sur des modes de variété ivoirienne et/ou d’Afropop, RnB etc pour voir tous les chanteurs sortir de l’ombre ! Et avec une communication efficace, ça serait un combat qu’il est possible de gagner… Regardez le Rap Ivoirien DE Kiff no Beat (oui DE, car ils l’ont (re)popularisé).

    En tout cas, la personne qui se placera en pionnier de ce mouvement aura tout gagné…

    Kpakpatotte OUT !

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire