Article

Black Tour

Black Tour, Militants très irritants

1731 views

Black Tour est un groupe de Rap Ivoirien constitué de trois membres Massa (Aziz N’doye), Neil (Neil Ayena) et de Killa (Ibrahima Diallo). Rappelez-vous, The Muusique avait partagé un de leur titre ABATAA.

L’origine de Black Tour

Dans la commune de Marcory à Abidjan, en 2009, douze potes, partageant la même passion pour le rap, se retrouvaient pour poser sur des « beats » de rappeurs connus. Ils le faisaient sans se douter que ce qui n’était qu’un simple hobby, allait devenir une grande passion. Avec les moyens du bord, ils arrivent à enregistrer chez l’un des membres des titres comme « Orphelin » ou « Souffrance ». De fil en aiguille, les choses devenant plus sérieuses, Black Tour passe de 12 à 5 membres : Massa, Killa, Neil, Dante et Lollipop.

Vers une carrière musicale

En 2011, Black Tour est invité par un organisateur d’événements. Il leur fait découvrir la scène pour la première fois, devant près de 300 personnes à Marcory. Peu de temps après, le groupe décide d’entamer une réelle carrière musicale ; sans doute pour pouvoir revivre ce genre de moments avec la foule. En 2013, motivés par leur manager de l’époque, Lazeni Coulibaly a.k.a Le Sorcier Blanc, les garçons décident de participer à la 7eme édition de Faya Flow. Faya Flow, rappelons-nous, était la plus grande compétition de Rap en Côte d’Ivoire et a permis la découverte du célèbre groupe de rap ivoirien Kiff No Beat. Black Tour fini à la deuxième place du concours. Leur plus grand succès durant cette compétition reste « Ivoirien Nouveau », un remix de Ziboté de Ernesto Djédjé. Deux ans après, Dante et Lollipop quittent le groupe qui sera dorénavant constitué de Massa, Neil et Killa.

Influences musicales

BLACK TOUR trouve ses influences musicales dans le rap US. Des rappeurs comme Eminem, Nas, Jay-Z… font partir de la longue liste d’artistes qui ont inspirés le groupe. Cependant ils s’identifiaient beaucoup à la Sexion d’Assaut pour son parcours, le nombre de rappeurs et leurs flows. Toutefois, Massa, Neil et Killa ne manquent pas d’éclectisme quand il s’agit de musique. Au Rap US, l’on pourrait ajouter des musiques traditionnelles et/ou afrobeat telles que celles de Ernesto Djédjé, Zitani Neil, Daraji Family… et même de la Kpop.

Aujourd’hui, estimant avoir assez parcouru le « rap dur » dans leur début, ils visent à faire plus de variété. Et ceci, en y apportant leur identité et en invitant toutes les générations à se retrouver dans leurs chansons.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire