Article

Lemonade Beyoncé

Beyoncé – Lemonade

438 views

Depuis le 23 Avril 2016,  Beyoncé est devenue une serveuse dans le grand bar de la musique populaire dont la spécialité de la saison est : la limonade. Elle a, en effet, sortie son sixième album intitulé Lemonade.

Beyoncé Lemonade The Muusique
Beyoncé, Lemonade
 On n’a pas eu beaucoup de mal à trouver la recette de cette boisson rafraîchissante :
  •           De l’eau (source de vie) : le talent, gazeux à souhait, de la chanteuse virtuose. On aurait tous du mal à l’imaginer vivre sans;
  •           Du citron : un engagement et un message qui, certes, fâchent/gênent plus d’uns créant une grande polémique médiatique mais qui restent du goût de certains;
  •           Du sucre : des chansons généralement faciles à écouter;
  •           Des glaçons : des collaborations avec différents artistes et producteurs ‘’inattendus’’ (pas de Jay-Z sur l’album, pas de The-Dream ni de Tricky Stewart à la production) avec qui elle monte un album différent explorant d’autres genres (du R&B contemporain à la Country passant par du Rock);
  •           Ingrédient spécial : ce ‘’ je ne sais quoi ’’ qui rend Beyoncé si captivante.

Si les critiques sont unanimes sur le fait que Lemonade soit le cocktail musical le plus abouti de toute l’ensemble de la carrière de Beyoncé; The Muusique lui a trouvé qu’il était différent de tout ce qu’elle avait l’habitude de servir. Et ce, tant dans l’univers que dans l’émotion. Douleur, sincérité ou jeu ?

Avec Pray You Catch Me, 6 Inch, All Night et Love Drought, Beyoncé nage dans le R&B contemporain et montre son sa capacité à s’adapter sur des chansons envoûtantes avec des interprétations subtiles. Elle n’aurait pas trouvé mieux que The Weeknd comme partenaire sur 6 Inch, car on le sait très ancré dans le PBR&B.

 Avec Daddy Lessons, Beyoncé fait de la country 😮 ! Elle chante les
leçons qu’elle a dû apprendre de son père pour devenir une femme forte; jusqu’au jour où elle tombe sur un homme qui veut jouer avec elle. On entend bien, dès l’introduction du titre, l’origine de la country qui secoue Nashville depuis des années : le Rythm and Blues que chantaient les esclaves dans les chants de cotons. « Yiiiiiihaaaaw », crie la texane fière de ses racines qui chante de façon très « old R&B des champs de coton ».

Formation (premier single dévoilé de l’album) et Sorry sont les chansons les plus Hip-Hop de l’album – un peu comme 7/11 et Partition de l’album précédent (BEYONCE, que je n’ai pas vraiment apprécié) – et les chansons avec lesquels j’ai le plus de mal. Si j’ai du mal, c’est surtout à cause de ce côté lyrics que je trouve pauvre et pas très recherché (manque crucial de poésie). Mais elles ont le mérite d’être les chansons les plus susceptibles de faire danser les foules.

Notre grand coup de cœur de l’album est Hold Up. Une production musicale très minimaliste sur lequel valse une mezzo-soprano dans les médiums et les graves faisant un clin d’œil à Soulja Boy. On est encore plus amoureux de la chanson à cause de son influence très reggae qui nous fait penser à une certaine Rihanna.

Un autre grand coup de cœur de l’album est Sandcastles. Du même genre que Die With You, cette chanson piano/voix a eu le toupet de m’émouvoir à la première écoute surtout à cause de l’émotion. De manière générale, Beyoncé reste très vocale sur ses ballades mais cette fois-ci l’émotion est complètement différente de l’effet « wow ! respect ! ». Il faut le noter, contrairement au message de l’album visuel très engagé, l’album audio quant à lui est très mélancolique.

Presque toutes les chansons (Hold up, Sorry, Don’t Hurt Yourself…) traitent du même sujet : la colère et la douleur d’une femme qui découvre les infidélités de son homme.

Avant que la voix de James Blake sur Forward ne vienne m’achever, c’est effectivement ce que j’ai ressenti dans Sandcastles. Il y a de la douleur, de la colère (surtout quand elle dit « B**ch I scretch out your name and your face » disant qu’elle connaissait la supposée maîtresse de son homme); puis un léger soulagement dans son interprétation. Bref,  il y a de la sincérité. Seraient-ce donc vrai, les infidélités de Jay-Z ? Peut-être…mm’enfin !

 Si Formation est, comme Run The World pour 4 et ***Flawless pour BEYONCE, l’hymne féministe (un peu pourrie, je dois le dire) de l’album, Freedom est la chanson qui rassemble tout l’engagement qu’elle a voulu montrer dans son album visuel.
On croirait entendre des Tam-Tam parleurs disant de prêter attention à un message super important. Puis une fanfare militaire militante fait sa procession avec un jeu de percussion très soutenu. Ensuite, les voix puissantes de Beyoncé et Kendrick Lamar (la nouvelle voix du rap engagé) vocifèrent leurs envies de changement et de liberté (pour le peuple noir surtout). +1 pour cet hymne à la liberté qui est l’une des plus grandes raisons d’écouter Lemonade.

Dans Don’t Hurt Yourself, on entend très bien notre Adjoua préférée (Beyoncé) hurler sa colère envers un conjoint infidèle dans un langage très cru sur une production alternative avec un mix très grunge qu’on croirait apprêté sur mesure pour Lenny Kravitz. Sans doute c’est le fruit de l’influence de Jack White.

Pour finir, je partage l’avis des critiques. Musicalement, Lemonade est l’album le plus travaillé, le plus recherché de Queen B. Vocalement, on entend bien la maturité de la voix de Beyoncé qui, avec l’âge, a développé un timbre plus chaleureux et une voix grave très solide. Un bon plus pour cette puissante Coloratura* Mezzo-soprano.

Mon seul regret c’est que j’ai vraiment envie de danser comme avec Love On Top, Upgrade You, Countdown, Get Me Bodied…

 Mais bon… J’en prendrai bien un autre verre. Alors B, tu me sers un verre de limonade ?

Album Lemonade Beyonce The Muusique
Album Lemonade de Beyonce

Tracklist de Lemonade :

1. Pray You Can’t Catch Me
2. Hold Up ♥
3. Don’t Hurt Yourself (Feat. Jack White)
4. Sorry
5. 6 Inch (Feat. The Weeknd)
6. Daddy Lessons ♥
7. Love Drought
8. Sandcastles ♥
9. Forward (Feat. James Blake)
10. Freedom (Feat. Kendrick Lamar) ♥
11. All Night ♥
12. Formation

PS: Votre avis compte pour nous, alors n’oubliez pas de laisser en commentaire vos propres impressions.

 *Coloratura = caractéristique d’une chanteuse virtuose ayant une grande agilité vocale (pouvant effectuer des vocalises complexes).

Commentaires (4)

  1. Finalement, c'est qui "Becky with the good hair" ? Lol.
    Sinon, bonne analyse…

    1. Une certaine Rachel Roy selon les conclusions de certains fans ! Sinon on ne sait pas lol ! merci

  2. Bel article ! Comme vous, j’aime beaucoup Hold Up. Je trouve aussi que c’est l’un des meilleurs albums de Beyoncé. Ce n’est pas pour faire polémique, mais je pense que c’est parce que Jay Z n’y a pas participé justement.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire