Article

ANTI de Rihanna : des bonnes et des mauvaises surprises

340 views
ANTI Rihanna The Muusique
Rihanna devant la pochette de son Album ANTI

Le 28 Janvier 2016 sortait ANTI , l’album tant attendu de la belle barbadienne Rihanna. En effet, depuis Unapologetic 2012, Rihanna n’avait rien sorti. Pourtant cette machine à tubes nous avait habitué à de nouvelles sorties, en moyenne, chaque année. Voyant tout le suspens autour de cet album (publicité avec samsung, report de la date de sortie…); on s’attendait à une vraie bombe. Et ANTI est une bombe de surprises (bonnes et mauvaises) mais bombe quand même.

ANTI, les mauvaises surprises

ANTI n’est pas un sac à tubes comme les précédents albums de Rihanna (LOUD, Unapologetic etc…). Je dirai plutôt que c’est une musique expérimentale fait de R&B contemporain et de sonorités caribéennes.  Dans Consideration en featuring avec SZA et Work avec Drake, on sent bien les racines  Reggae/Dance Hall de Rihanna : la musique de chez elle.

Mais ces dernières chansons n’ont rien de vraiment captivant à la première écoute. La mauvaise surprise des deux, c’est surtout Work en collaboration avec Drake qui n’a rien à avoir avec les bombes auxquelles ils nous avaient habitué (What’s My Name, Take Care). La chanson est monotone, la production minimaliste, mais
le refrain reste tout de même accrocheur. Possible tube pour cette chanson car le refrain parviendra sans doute à rester dans nos têtes.

Les chansons DesperadoWoo et  Needed Me, tous aussi similaires niveaux sonorités, ressemblent à des chansons refusées de l’album Rated R. Un album qui on se rappelle nous a plongé dans un univers sombre, glauque et un peu occulte.

Les bonnes surprises

Si l’interlude James Joint ne sert à rien, Yeah I Said It a un brin érotique qui nous rappelle une Rihanna sensuelle (comme toujours). Mais l’une des plus grande surprises de ANTI, c’est Higher. Je me souviens avoir eu des frissons lorsque je l’ai écouté pour la première fois. L’interprétation est forte. Rihanna avec une voix super puissante réclame son ex ; et pour une fois on y croit car l’émotion est de mise.

Une autre grande surprise de cet album c’est Love On The Brain. Cette chanson est de loin la plus grande performance vocale de toute la carrière de Rihanna. C’est une ballade soul qui aurait bien pu être écrite pour ou par Amy Winehouse ou Adele. Elle donne juste envie de fermer les yeux et se laisser porter par la voix de Rihanna. Elle nous chante l’amour alternant subtilité et puissance. Rien qu’avec cette chanson, Rihanna gagne tout mon respect.

Le vrai tube de cet album c’est Kiss It Better, qui aurait dû être le Single de l’album. Cette chanson enregistrée en 2014 dans la même période que Love On The Brain; est d’une mélodie délicieuse et sensuelle portée par des guitares qui accentuent langoureusement ces deux aspects.

Un choix inattendu dans cet album c’est aussi Same Ol’ Mistakes qui est, en effet, une reprise de New Person, Same Old Mistakes du groupe Tame Impala. Plus dans l’univers de Lana Del Rey, Rihanna se lance dans une expérience expérimentale (comme l’aurait dit un artiste de chez nous DJ Arafat).

On a du mal à accrocher aux ballades Never Ending et Close To You. Même si avec Close To You, un peu comme Stay en collaboration avec Mikky Ekko, on ressent un brin de sensibilité chez la Bad Gal RiRi.

Dans la version deluxe, à part Sex With Me, les autres chansons ajoutées, Goodnight Gotham, Pose… sont bof !

 La polémique

Cet album ressemble vraiment à une mixtape surtout à cause de la
durée relativement courte des chansons. C’est comme une espèce de prélude avant un album. Sur internet, toutes les théories sont émises à cause de cette caractéristique. On vous en dit plus dans cet article.

C’est le type d’album qui nécessite du temps pour être dégusté. On saura peut-être mieux l’apprécier dans quelques semaines, quelques mois ou dans quelques années.
Et vous, qu’en pensez vous ?

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire