Christ Carter dans ça pète

Ça pète de Christ Carter, est-ce que ça pète vraiment ?

289 views

Le 24 Août 2018, Christ Carter le lion de Bingerak sortait son dernier single : ça pète. La chanson est toujours d’actualité et la promo se poursuit.

Ça pète, un clin d’oeil à Meiway

Ça pète est un titre rap un peu plus dans la mouvance égotrip, ce courant où le rappeur clame ce qu’il vaut. Il arrive toutefois à faire passer subtilement des messages motivants.

Quand j’arrive, on sent tous la différence
J’atterris dans le game en westone
Travaille au max, et puis f**k la négligence
J’ne fais pas partir de ceux qu’on pistonne

Certes il n’y a pas de messages fort-engagés dans cette chanson ; mais le message n’est pas toujours ce qu’on recherche. Des fois, on veut juste s’enjailler et bouger la tête sur un bon son. Et ça pète fait aussi cet effet là. C’est une chanson qui se laisse écouter et apprécier, surtout que le flow de Christ Carter y brille.

Le point marquant de cette chanson, c’est le sample de Rouler Moutou de Meiway. Ce n’est pas la première fois qu’il fait un clin d’œil à cette légende vivante de la musique ivoirienne. On se rappelle de cette chanson Bipoya, qui avait le même titre qu’une des chansons de Meiway. La surprise, c’est que Meiway lui-même ait été touché par ce clin d’œil et l’ait fait savoir au rappeur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christ Carter (@christcarter225) le

Aussi, ce n’est pas la première fois que Christ Carter fait un clin d’œil à des artistes qui l’ont bercé. On se rappelle de cet exquis hommage qu’il avait rendu à Papa Wemba dans le titre Legend. Il l’a même déclaré dans un interview sur Buzzy Africa :

Papa Wemba, John Yalley et Meiway sont mes artistes… J’ai grandi avec leurs musiques. A la base, le hip-hop est une musique de collection, on se sert des samples (Jazz, Funk, Mapouka, Zouglou etc) pour en faire nos beats. C’est un peu ce qu’on a fait pour « Ça pète ».

Cependant…

Le sample de Rouler Moutou aurait pu être mieux réalisé en s’assurant qu’il épouse mieux le rythme et l’instrumental. De plus, il aurait été intéressant de l’avoir dans les refrains et non seulement à l’intro. Ça aurait apporté quelque chose de plus à la chanson, et on aurait eu un sacré hommage à Meiway.

Pour revenir à Christ Carter lui-même, c’est un rappeur qui a fait 10 ans dans le « game ». Son nom, on le connait. En plus, ce qui plait c’est qu’il a le flow. Il a aussi l’attitude et il respire le rap. Dans ses clips et dans son art, il ramène toujours cette image thug, le gars du ghetto. Pour beaucoup, il fait encore partie de ces artistes qui méritent un peu plus de lumière. C’est un avis que je partage.

Cependant, proposer quelque chose de plus actuel – tant dans son image que dans sa musique – pourrait l’aider à aller un peu plus haut. Non, il n’est pas question de devenir un MHD-bis ou de proposer exclusivement du commercial ; il s’agit de proposer quelque chose d’unique, de nouveau. Ça passera essentiellement par de nouvelles collaborations et aussi en laissant s’exprimer encore un peu plus son côté mélomane.

En attendant de voir la suite, dégustez cette chanson, faites-la tourner et n’oubliez pas nous partager votre avis.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.