You Galoh, enfin Josey chante !

1557 views

Josey est une artiste chanteuse ivoirienne reconnue pour sa voix grave et ses qualités de chanteuses. Très nouvelle sur la scène en tant que artiste chanteuse confirmée, elle nous avait gracié de trois single très coupé décalé (On Fait Rien Aek ça, Koba en collaboration avec DJ Arafat et Diplôme). Le 11 Août 2016, hier, elle partage sur YouTube son dernier travail : You Galoh. Et enfin…Josey chante.

Josey, You Galoh - The Muusique
Pochette de You Galoh, Josey

« Enfin » parce qu’après l’avoir entendu au concours de chant Castel Live Opéra (comme le décrit cet article : Josey, belle et talentueuse), elle avait prouvé son potentiel performance après performance. Cependant, ses précédents singles nous avaient un peu laissé sur notre faim. Elle s’était lancée dans le coupé décalé (un genre musical populaire ivoirien) et la variété avec des chansons faciles à chanter, avec des thèmes tous aussi faciles à insérer dans une chanson, comme pour plaire à la masse. Oui, c’est vrai qu’on a parfois bougé nos têtes au son de ses chansons (l’effet pop), mais il nous fallait encore bien plus.

 You Galoh, tombe à pic !

Cette fois-ci, même si elle parle encore des femmes, elle touche une corde un peu sensible : l’histoire des épouses méprisées par leur belle-famille parce qu’étant stériles. Et ceux qui, comme moi, attendaient du vocal seront satisfait. Tout paraît tellement facile à l’entendre. Néanmoins, il faut de la technique pour passer de la voix pleine au fausset comme elle le fait au refrain. Ce qui me séduit le plus, ce sont les « riffs and runs* » employées pour embellir certaines phrases. Elles montrent aussi l’agilité de sa voix (allez aux minutes 2:22 et 2:56). Vous l’aurez compris, ce n’est pas une petite affaire.

La voix de Josey danse merveilleusement bien sur une production musicale de Shado Chris; l’un des meilleurs arrangeurs de sa génération. Il a réussi à transformer cette chanson – qui aurait pu ressembler à une vieille ballade de Delta Group – en quelque chose de très moderne en apportant une touche Trap à sa production. Je ne sais pas pour vous, mais quelque chose dans le beat (grosse caisse, sub-bass, rythme) me fait penser à Drunk In Love de Beyoncé.

Mais…

Mon seul regret est que la chanson soit trop courte. Un couplet de plus n’aurait pas fait de mal. Pour une chanson qui a été annoncée avec un teaser dans lequel apparaissaient des comédiens connus comme Tatiana Rojo, on n’est pas complètement rassasié. De plus, le clip a un air de déjà-vu. Il faut dire que dès les premières secondes, on s’attend presque à voir Charlotte Dipanda chanter « Elle n’a Pas Vu ».  Ou, peut-être, aurait-on droit à une autre version de la chanson plus longue en collaboration avec Charlotte ? (ce qui va ravir les fans après les avoir entendu ensemble sur Diplôme). Pendant ce temps, cette ressemblance fait beaucoup de raffuts sur internet.

 

Moi qui avait envie de dire, OU SONT LES VRAIES CHANTEUSES IVOIRIENNES ? j’ai ma réponse. En voici une qui promet. Dans des années, elle pourrait bien devenir une légende vocale de la musique ivoirienne comme Nayanka Bell ou encore Aïcha Koné.

Enjoy !
 
*riffs and runs : notes ajoutées à une voyelle ou syllabe, pour embellir la mélodie et y ajouter plus d’expressions.

Commentaires (9)

  1. Waouh Belle analyse! C'est vrai que le clip ressemble à celui de Charllote Dipanda!

  2. la chanson me fait pitié deh. Elle chante en quelle ethnie?

  3. Moi j'aime surtout le choix du thème. Sa voix aussi est superbe et c'est vrai que ça plaisir d'entendre autre chose que " Bijou c'est gaté".

    1. Ahaha!tout à fait d'accord. Mais certains se plaignent et restent sceptique, ils se disent qu'elle risque de perdre des fans parce que ce n'est pas dansant. J'avoue ne rien comprendre à cette prise de position mais bon…

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.