Construire une carrière musicale en Côte d’Ivoire

2193 views

Les nombreux évènements artistiques qui se succèdent en Côte d’Ivoire depuis quelques années la positionnent comme un hub sous régional d’attractivité pour les artistes. Abidjan a abrité la 6ème édition du festival du Jazz « l’Emoi du Jazz » qui s’est tenu du 01 au 08 mai 2016. Sur scène, de jeunes talents et des artistes confirmés, à l’instar de Dobet Gnahoré, s’y sont produits. Everjobs.ci a essayé de répondre à une question que se posent de nombreux jeunes talents qui souhaitent faire carrière dans la musique. Comment construire une carrière musicale en Côte d’Ivoire?

1. Identification des talents

Se faire repérer est fondamental pour tout talent qui veut entamer une carrière musicale. Pour cela, différents dispositifs de repérage s’offrent aux artistes tels que les 1 ères parties de spectacles d’artistes confirmés, les auditions, les concours etc. En Côte d’Ivoire plusieurs concours sont organisés dans ce sens à savoir « Podium » qui a révélé Meiway (le roi du Zoblazo), « Abidjan Festival » avec sa compétition de détection de nouveaux talents Génération Avenir; le Concours « Orange Révélation Wôyô » pour les artistes Zouglou; le Concours de rap « Faya Flow » qui a permis de découvrir le Groupe Kiff No Beat qui se classe aujourd’hui parmi les meilleurs groupes de rap d’Afrique etc. Toutes ces compétitions permettent de tester les talents afin de savoir s’ils rencontrent l’adhésion du public, mais également de potentiels producteurs.

2. Formation des talents

Le processus d’apprentissage permettant aux talents d’acquérir les savoir-faire nécessaires pour se lancer dans la musique se fait selon deux types de formation : le formel et l’informel. La formation formelle est celle qui est dispensée dans une école spécialisée, suivant un programme académique bien structuré et permettant d’obtenir des diplômes. En Côte d’Ivoire, l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC) est la structure publique qui forme les artistes. Cette école a vu naître de grands noms de la musique ivoirienne à l’instar de la chanteuse Antoinette Konan, l’artiste Coupé Décalé Bebi Philip. Il existe néanmoins quelques structures privées qui enseignent le métier de la musique. On peut citer entre autres l’école de musique Les Ribambelles, le Conservatoire de Musique et de Danse Saint-Viateur.

Pour ce qui est de la formation informelle, elle est dispensée de différentes manières, notamment dans les groupes musicaux ou les chorales dans les églises, d’une génération à une autre dans les familles d’artistes chez les griots par exemple etc. C’est le cas de la chanteuse traditionnelle Alla Thérèse qui a appris la musique dans une formation de village.

 

3. Financement

Plusieurs sources permettent de financer et d’aider les artistes dans leur carrière. On peut citer le financement sur fonds propres, le financement par le biais de mentors, mais également les concours de musique avec à la clé pour les lauréats, la production de leur 1 er album et des sommes leur permettant de se lancer dans leur projet. Le concours panafricain Castel Live Opéra qui s’est tenu à Abidjan en 2014 a vu le vainqueur D-Lain remporter la somme de 15 millions de FCFA et l’enregistrement gratuit de son album. Il en est de même pour le concours de musique organisé par la RTI « Star Karaoké » devenu « Star Live » qui permet au vainqueur de repartir avec un montant supérieur au million de FCFA.

Nayanka bell The Muusique
Marcelin Govoi (Animateur), Nayanka Bell (juré de Star Live 2015) et Sa Fille Ayala

4. Espaces de création & Notoriété

Les espaces de créations sont les studios d’enregistrement qui permettent aux artistes de produire leurs œuvres musicales. Abidjan regorge d’une multitude de studios. On peut citer dans la foulée le Studio 7 d’Olivier Blé, baptisé « La maison du Zouglou » où le célèbre groupe Magic System a enregistré son album « Premier Gaou ». Par ailleurs, de plus en plus d’artistes ivoiriens disposent de studios équipés avec du matériel à la pointe de la technologie. C’est le cas de David Tayorault avec le TED label, du groupe Magic System à travers sa structure Gaou Production, de l’artiste Coupé Décalé Serges Beynaud avec son studio Star Factory etc.

 

Au-delà de l’enregistrement, les artistes doivent promouvoir leurs œuvres. Pour se faire, plusieurs scènes s’offrent à eux – les plateaux de télévision, les salles de concert, les centres culturels, les espaces cafés live, les festivals etc. A cet effet, plusieurs scènes existent en Côte d’Ivoire telles que l’émission télévisée de la RTI « TEMPO », les salles de concerts du Palais de la Culture, les instituts culturels français et allemands (Institut Goethe), le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), le Festival du Reggae etc. Elles permettent aux jeunes talents de se construire une notoriété. Pour les artistes certifiés c’est l’occasion de communier avec leurs fans et de confirmer leur statut de star.

 
Contributeur : everjobs.ci

Commentaires (3)

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.